PAUL MEILHAT

© .

Portrait

  • Nom PAUL MEILHAT
  • Nationalité Français
  • Date de Naissance 17.05.1982

  • Nom du bateau SMA
  • Classe Imoca / Open 60
Contact

Bio

Né en région parisienne, Paul Meilhat (33 ans), vit maintenant à Brest. Il va participer à The Transat dans le cadre de sa préparation pour le prochain Vendée Globe.

« La Transat Anglaise sera seulement ma seconde course transatlantique en solitaire et c’est justement pour cette raison que je suis heureux d’y participer » explique Paul Meilhat. « Je connais de nombreux skippers IMOCA qui considèrent The Transat comme une épreuve de préparation avant le Vendée. Il est capital d’avoir le plus d’entraînement possible. Ils disent que pour être un bon marin dans 30 nœuds de vent, il faut mieux apprendre à naviguer dans 40 nœuds et c’est cette opportunité que nous offre La Transat Anglaise. »

Accompagné par l’équipe Mer Agitée, fondée par Michel Desjoyeaux et managée par Marcus Hutchinson, Meilhat bénéficie d’une des structures les plus en pointe pour préparer sa course.

« Est-ce que j’ai la pression pour gagner La Transat Anglaise ? On va seulement dire que j’aimerais aller au bout ! » s’amuse Paul. « Il suffit de regarder l’histoire de la course pour se rendre compte qu’il ne sera pas facile d’aller au bout. En ce moment, je cherche à apprendre le maximum de la part de mon équipe technique de manière à être en capacité de réparer en cas de casse. Je sais que je ne serais jamais aussi bon qu’eux dans leurs spécialités individuelles mais si je peux être à moitié aussi bon, ça sera déjà très bien ».

Meilhat a débuté la voile à l’âge de 11 ans (il considère avoir débuté tard) et il a commencé la course au large à l’âge de 27 ans avec plusieurs participations au circuit Figaro, avant de faire équipe avec Desjoyeaux. Certains considèrent la campagne de SMA comme ambitieuse - avec Paul qui passe du Figaro à ce qu’il appelle la « cour des grands » - mais lui et Desjoyeaux ont prouvé cette année que leur association était efficace avec plusieurs victoires lors des régates de début de saison.

« J’ai conscience que les aspects physiques et mentaux de La Transat Anglaise sont très difficiles à appréhender et c’est pourquoi de nombreux marins veulent y participer, moi y compris. (…) Michel a été très généreux de son savoir avec moi et j’aime penser que je ne pars pas complètement à l’inconnu. »

« C’est une course qui a inspiré de nombreux marins car c’est à partir de là que la course au large a gagné la France. Cette course existait avant la Route du Rhum, avant la Vendée Globe. Pour tous les marins Français, elle est très importante. La première victoire de Tabarly en 1964 constitue un énorme héritage et je suis très heureux d’y prendre part. »

Palmarès IMOCA

2015 :
- La Transat Jacques Vabre, abandon - IMOCA
- Vainqueur du Record SNSM (avec Michel Desjoyeaux)
- Vainqueur de l’ArMen Race (avec
Michel Desjoyeaux)
- Vainqueur du Tour de Belle-Ile en
équipage
- Vainqueur du Grand Prix Guyader en équipage

Palmarès Figaro

2014 :
- Vainqueur de la Solo Basse Normandie
- Vainqueur de la Transat AG2R - La Mondiale (avec Gwénolé Gahinet)
- Vainqueur de la Solo Basse Normandie

2013 :
- Vainqueur du Tour de Bretagne (avec Fabien Delahaye)
- Vainqueur de la Solo Concarneau

2009 :
- 1er Bizuth du Tour de Bretagne (avec Fabien Delahaye), 9ème au classement général

Les mots des skippers

C’est une course qui a inspiré de nombreux marins car c’est à partir de là que la course au large a gagné la France. Cette course existait avant la Route du Rhum - Destination Guadeloupe, avant le Vendée Globe. Pour tous les marins français, elle est très importante. La première victoire de Tabarly en 1964 constitue un énorme héritage et je suis très heureux d’y prendre part.