top of page

AVARIE : IMOCA HUBLOT

Dernière mise à jour : 6 mai

Ce dimanche à 19h30 (heure suisse), Alan Roura a informé son équipe d’une forte délamination de son foil babord. Évoluant alors en 11e position de The Transat CIC, course transatlantique entre Lorient et New York, le skipper va bien et n’a pour l’heure constaté aucun autre dégât structurel. L’hypothèse d’une collision avec un objet flottant n’est à ce jour pas écartée, dans l’attente d’une analyse plus approfondie une fois arrivé à New York. 


« J’ai entendu un crac et petit arrêt buffet dans la foulée, a raconté Alan. Je ne sais pas si j’ai tapé ou pas, ce qui est sûr c’est qu’il est en sale état. » Les peaux extérieures de l’appendice sont en effet fortement détériorées, alors que l’intégrité de la coque et du puits de foil de son IMOCA Hublot ne semble pas altérée. La traînée du bateau se retrouvant en revanche considérablement augmentée, les performances du monocoque en seront forcément impactées sur la fin de course. C’est donc à allure réduite que le marin se voit forcé de poursuivre sa route en direction de la ligne d’arrivée, à quelque 540 milles devant son étrave. Une déception certaine pour Alan qui réalisait jusque là un très beau parcours : « Je suis dégoûté ! Pour une fois que j’étais bien dans le coup ! »



©Vincent Curutchet

Comments