top of page

Le ‘top 10’ en IMOCA est désormais connu !

Avec l’arrivée de Sébastien Simon (Groupe Dubreuil) ce mercredi matin à 9h32 (heure française), on connaît le classement des dix premiers en IMOCA. Trois autres skippers devraient en terminer dans la journée, dont le premier bateau à dérives droites, Tanguy Le Turquais (Lazare, 11e). Chez les Class40, la bataille en tête de course est toujours aussi intense.


©Vincent Olivaud


ILS SONT ARRIVÉS. Sébastien Simon complète le ‘top 10’ !

 

Mardi, nous avons tous assisté aux premières arrivées à New York. Un moment fort en émotions et en symboles pour le trio de tête : Yoann Richomme (Paprec Arkéa), Boris Herrmann (Malizia – Seaexplorer) et Samantha Davies (Initiatives Cœur). Parmi les confidences recueillis sur les pontons, le grand vainqueur, Yoann Richomme, a assuré avoir été félicité par Philippe Poupon, un des anciens vainqueurs. Charlie Dalin (MACIF Santé Prévoyance), 4e, s’est lui aussi arrêté aux pontons. Pour expliquer sa difficulté à être dans le tempo des trois premiers, Charlie a expliqué « avoir perdu un bout de safran » et avoir « eu un problème de pilote automatique ».

 

Par ailleurs, Maxime Sorel (V and B – Monbana – Mayenne) avait lui aussi franchi la ligne mardi, complétant ainsi le top 5. Dans la foulée, Yannick Bestaven (Maître Coq V, 6e), Justine Mettraux (Teamwork – Team SNEF, 7e), Damien Seguin (Groupe APICIL, 8e) et  Louis Burton (Bureau Vallée, 9e) sont arrivés dans la journée d’hier. Sébastien Simon (Groupe Dubreuil, 10e) a quant à lui franchi la ligne ce mercredi matin (à 9h32).

 

ILS SONT ENCORE EN COURSE EN IMOCA. Encore 14 skippers en lice

 

Ce mercredi, Tanguy Le Turquais (Lazare, 11e), 1er IMOCA à dérives droites, Isabelle Joschke (MACSF, 12e), Alan Roura (Hublot, 13e) devraient en finir à leur tour. Au total, 14 IMOCA sont encore en lice. « Ils sont confrontés à des vents très légers, très faible à cause de l’anticyclone qui est positionné sur leur route, précise Francis Le Goff à la direction de course. Ça a forcément un impact sur la vitesse des bateaux ». Tous aspirent à finir au plus vite afin de ne pas perdre trop de temps pour bien récupérer et se projeter déjà sur la course suivante.

 

LA COURSE DES CLASS40. La bataille redouble d’intensité

 

« On assiste à une bataille particulièrement intéressante en Class40, précise Francis Le Goff. Hier, on a assisté à des trajectoires très aléatoires, des changements de position en tête de course et ça s’est à nouveau écarté ». Le duel entre Ambrogio Beccaria (Alla Grande Pirelli) et Ian Lipinski (Crédit Mutuel) est particulièrement serré avec 2,5 milles d’écart ce mercredi à 10 heures ! Derrière, Fabien Delahaye (LEGALLAIS), Nicolas d’Estais (Café Joyeux) et Alberto Bona (IBSA) restent en embuscade. Il faudra composer avec le petit temps et s’accrocher, longtemps, pour prendre de petits avantages précieux dans la course à la victoire finale.

 



Comentários


bottom of page