top of page

HIROSHI KITADA CLÔT THE TRANSAT BAKERLY

Dernière mise à jour : 27 févr.

“J’ai pu prendre une douche après 23 jours de mer ! Grâce à l’eau douce collectée dans le deuxième ris de la grand-voile… J’en avais oublié le parfum du shampoing.”


25.05.2016


Le Japonais a conclu sa traversée de l’Atlantique Nord en un peu moins de 23 jours, à comparer aux 27 jours d’Éric Tabarly en 1964…


The Transat bakerly se conclut ce mercredi 25 mai après moins de 23 jours de course : le Japonais Hiroshi Kitada est arrivé à New York à 03h 33’ 45’’ (soit 9h 33’ 45’’ heure française) après 22 jours 18 heures 03 minutes et 45 secondes de mer en parcourant 3 933 milles à la moyenne de 7,20 nœuds. Le skipper termine ainsi à 5j 5h 20’ 49’’ du vainqueur dans la catégorie Class40.


Le Japonais, premier marin du pays du soleil levant à participer à la transat anglaise, aura affronté six dépressions depuis son départ de Plymouth ! La performance du skipper de Kiho est d’autant plus remarquable qu’il découvrait son bateau seulement quelques mois avant le coup de canon. Il ne reste donc plus en mer que Loïck Peyron, en route vers La Baule. Le skipper de Pen Duick II affronte des vents contraires d’Est et les 150 milles qu’il lui faut encore parcourir pourraient s’éterniser avec les brises faibles attendues à l’approche de la Bretagne jeudi…


« Cela a été dur, mais je sais que j’ai fait une super course : je suis super heureux. Je suis fatigué et content d’arriver, ça me réjouit. Ce n’est pas rien de traverser l’Atlantique sur un bateau comme ça : je suis content de l’avoir fait ! » François Gabart


The Transat bakerly rassemblait 25 skippers au départ de Plymouth le 2 mai dernier et les conditions favorables en Manche incitaient toute la flotte à piquer vers le Sud pour profiter des vents portants. Et si les trimarans Ultime arrivaient ensuite à glisser sous l’anticyclone sur une route très Sud, la grande majorité des solitaires devaient se recadrer vers l’orthodromie pour passer au-dessus d’une méchante dépression au large des Açores.


Au final, six marins ont dû abandonner pour avaries importantes (abordage, flotteur arraché, voiles déchirées, voie d’eau) et si le vainqueur Ultime, François Gabart n’aura mis que 8 jours 9 heures pour traverser l’Atlantique Nord, le dernier Class40 du Japonais Hiroshi Kitada aura conclu ce périple de 3 050 milles sur la route directe, en un peu moins de 23 jours…


« Cette traversée n’a pas été simple, elle a aussi été éprouvante et intéressante. On ne s’est pas ennuyé. Ces douze jours sont passés très vite à bord de Banque Populaire VIII. » Armel Le Cléac’h


ARRIVÉES À NEW YORK


Ultimes

1. François Gabart (Macif) : 8j 8h 54 min et 39 sec

2. Thomas Coville (Sodebo) : 8j 18h 32 min et 02 sec

3. Yves Le Blevec (Actual) : 10j 12h 15min 59 sec


IMOCA

1. Armel Le Cléac’h (Banque Populaire VIII) : 12j 2h 28m 39 sec

2. Vincent Riou (PRB) : 12j 4h 50min 11sec

3. Jean-Pierre Dick (St-Michel Virbac) : 12j 17h 28m 07sec

4. Paul Meilhat (SMA) : 14j 05h 05m 14sec

Abn. Sébastien Josse (Edmond de Rothschild) grand-voile déchirée

Abn. Richard Tolkien (44) blessure


Multi50

1. Gilles Lamiré (French Tech - Rennes St Malo) : 12j 7h 51min 17 sec

2. Lalou Roucayrol (Arkema) : 14j 7h 13min 20 sec

3. Pierre Antoine (Olmix) : 16j 14h 29min 23 sec

4. Erik Nigon (Vers un monde sans Sida) : 16j 18h 32min 33sec

Abn. Erwan Le Roux (FenêtréA-Cardinal) flotteur arraché


Class40

1. Thibaut Vauchel-Camus (Solidaires en Peloton - ARSEP) : 17j 12h 42min 56sec

2. Louis Duc (Carac) : 17j 23h 54m 40sec

3. Phil Sharp (Imerys) : 19j 0h 31mn 5sec

4. Edouard Golbery (Région Normandie) : 19j 18h 03min 30sec

5. Robin Marais (Esprit Scout) : 19j 19h 33min 00sec

6. Anna Maria Renken (Nivea) : 21j 13h 19min 25sec

7. Iroshi Kitada (Kiho) : 22j 18h 3min 45sec

Abn. Maxime Sorel (VandB) abordage

Abn. Armel Tripon (Black Pepper) voiles déchirées

Abn. Isabelle Joschke (Generali-Horizon Mixité) voie d’eau

תגובות