top of page

L’AIRE DE GLACE

“« La nuit dernière, j’ai profité d’un double front, mais cela m’a empêché de dormir ! Repasser à la deuxième place était le meilleur cadeau que je pouvais espérer ce matin ! Mais actuellement, je suis coincé sous un gros nuage, avec plein de pluie et le vent est tombé… » Phil Sharp”


11.05.2016


Rejetés par la dépression açorienne du week-end dernier, la flotte des Class40 est désormais bloquée au Nord par la zone d’exclusion…


Un grand chambardement s’annonce ! Au sein des Class40, l’option solitaire de Louis Duc (Carac) est en passe de bouleverser la hiérarchie… Car le skipper a réalisé un superbe coup stratégique en piquant plein Sud-Ouest à la sortie de la dépression du week-end quand le reste de la flotte grimpait vers la zone d’exclusion des glaces. Dans un premier temps, le choix du Nord était payant, mais en ce mercredi, c’est un autre scénario qui se déroule : un grumeau dépressionnaire s’est formé sur la route des leaders, avec son lot de vents instables et variables. Et les vitesses d’Isabelle Joschke (Generali-Horizon Mixité) suivie par Phil Sharp (Imerys) revenu au contact après avoir effectué sa pénalité de six heures, et par Thibaut Vauchel-Camus (Solidaires en peloton-ARSEP), oscillent entre 2 et 5 nœuds !


« Il va falloir être particulièrement vigilant aux bascules de vent, être opportuniste. Et faire attention à rester lucide, car la fatigue commence à peser. » Thibaut Vauchel-Camus


Et pendant que ça tricote au Nord, avec moult manœuvres et une sortie de tunnel encore lointaine, Louis Duc file désormais au Nord-Ouest : il va ainsi pouvoir se recaler devant ses concurrents dans un flux de secteur Ouest qui se maintiendrait jusqu’à jeudi soir… Et avec une bascule au Nord-Ouest à suivre d’une vingtaine de nœuds ! Du bonheur pour le skipper qui serait alors en pole position, et du bonheur pour le bateau qui affectionne cette allure.


Certes, le solitaire devra lui aussi en passer par une série de virements de bord, mais moins nombreux et plus efficaces en termes de progression vers le but. Car pendant ce temps, les tout petits bords du reste de la flotte qui ne peut pas monter beaucoup plus au Nord pour se dégager de cette bulle à cause du « mur » de l’aire de glaces, ne sont pas très productifs. Il faudra prendre son mal en patience jusqu’à l’arrivée d’une nouvelle perturbation… qui va apporter du vent d’Ouest-Sud Ouest 20 nœuds ! Pas terrible pour éviter un nouveau grumeau dépressionnaire qui va suivre jeudi midi.


« L'arrivée du vent de Sud-Ouest a mis fin à ma descente vers le Sud : c'est un peu ce que je suis venu chercher ! Nous aurons un verdict jeudi fin de journée... » Louis Duc


Pour autant, Louis Duc devra continuer à gagner dans le Nord après avoir débordé la zone des glaces d’ici deux jours, parce que les bulles sans vent se succèdent au Sud de Long Island et de Chatham. Il faudra probablement grimper en escaler vers les côtes américaines pour conserver suffisamment de pression jusqu’à l’arrivée. Un final qui n’est pas prévu avant le milieu de la semaine prochaine, ce qui laisse du temps pour qu’il y ait encore quelques surprises météo. En tous cas, les derniers Class40 viennent tout juste de franchir la mi parcours à l’image du Japonais Hiroshi Kitada (Kiho) qui reste accroché aux basques de l’Allemande Anna-Maria Renken (Nivea) et de Robin Marais (Esprit Scout) plus au Nord…

Comments