top of page

LES MOTS DE PAUL

“Là, on est amarré au pied des tours de Manhattan avec juste derrière nous la statue de la Liberté, c’est incroyable…”


17.05.2016


"Ce qui domine, c’est le bonheur et le soulagement. Savoir que je suis qualifié pour le Vendée Globe, c’est un premier pas."


« Ce qui domine, c’est le bonheur et le soulagement. Savoir que je suis qualifié pour le Vendée Globe, c’est un premier pas. J’ai envie de le partager avec l’équipe SMA course au large et tous ceux qui m’ont soutenu, avec une mention spéciale pour les collaborateurs de SMA. C’était ma première course en solitaire en IMOCA et c’est un rêve qui se réalise.


Cette course est vraiment intense. La fin de parcours notamment est particulièrement dure. Les systèmes météo sont très instables, on se croirait en Méditerranée mais avec des températures vraiment froides. Du coup, avec la fatigue, on a l’impression de tout faire mal. J’ai vraiment le sentiment d’être allé au bout de quelque chose.


Pour corser le tout, sur la fin de parcours, ma centrale électronique qui commande mon pilote est tombée en rade. Du coup, j’ai découvert à nouveau la navigation à l’ancienne. Tant qu’on était sur un bord, j’arrivais à amarrer la barre et dormir un peu. Mais c’était vraiment compliqué dans les manœuvres.


Arriver à New York, c’est fabuleux : ce matin, j’étais encore à 60 milles de l’arrivée et j’ai vu le premier building, je pense que c’était la Freedom Tower du One World Trade Center. Ensuite quand on arrive qu’on a la ville en face de nous, c’est fabuleux. Là, on est amarré au pied des tours de Manhattan avec juste derrière nous la statue de la Liberté, c’est incroyable… Je ne réalise pas encore totalement. »

Comments