top of page

« UNE SACRÉE BASTON ! »

“Notre première pensée va à Isabelle et son bateau Generali - Horizon Mixité... Ils subissent un mauvais coup du sort alors qu'ils menaient la course. La bagarre était belle...”


14.05.2016


Des claques à 48 nœuds sur une mer démontée, Thibaut Vauchel-Camus, en tête des Class40, raconte le passage de la dernière dépression


« Après une sacrée baston, Solidaires En Peloton - ARSEP est toujours en place… Notre première pensée va à Isabelle et son bateau Generali - Horizon Mixité...


Ils subissent un mauvais coup du sort alors qu’ils menaient la course. La bagarre était belle… Nous espérons qu’ils trouveront avec leur équipe la meilleure des solutions pour envisager une arrivée à New York.


Avec Seppy (en photos, ndlr), nous avons livré un vrai combat cette nuit : vent très fort (rafales vues à 48nds ) une mer forte dans laquelle le bateau tapait violemment.


Nous avons perdu les deux aériens (girouettes et anémomètres…) donnant les infos sur le vent. Donc là, c’est en mode dériveur ! Thibaut (car Seppy ne peut pas) a barré de 1h à 12h non stop, moralité ... bien claqué !


Le bateau est humide mais va bien. Ce soir on passe la barre des 1000 milles ! Les deux tiers du parcours sont faits, encore un gros tiers… Bien costaud encore…

The show must go on ! »


Thibaut Vauchel-Camus, à bord de Solidaires en peloton-ARSEP

टिप्पणियां